inCOM Rennes

Questions posées à Gildas Rondepierre, Commissaire du salon.

Le rendez-vous dédié aux professionnels de la Communication Visuelle mise sur la carte de la proximité et de la spécialisation métier pour accueillir visiteurs et exposants dans une ambiance conviviale.

Pourquoi Rennes ?

À l’origine, le salon se tenait à Paris depuis plusieurs années et il est apparu que nombre de visiteurs de régions ne peuvent plus prendre le temps de se déplacer en masse sur un salon parisien. Nous avons alors mené une réflexion avec un panel de visiteurs pour comprendre les réticences à se déplacer à Paris, et évaluer l’impact d’un rendez-vous organisé sur deux jours en régions. Les réponses du panel ont conforté l’idée qu’un salon de proximité et spécialisé Arts Graphiques avait toutes les chances de rencontrer son public dans un contexte plus convivial et de proximité.

C’est dans cette optique qu’inCOM Nantes s’est tenu en mars 2013. Ce rendez-vous constituait un vrai test en grandeur nature, et devait permettre la validation de notre stratégie de développement en régions. Cette première édition s’est déroulée dans de bonnes conditions, avec un parterre spécialisé de professionnels de la Communication Visuelle réunis autour des exposants. Rester dans le Grand Ouest est donc prometteur pour les exposants et visiteurs.

Ce projet de développement en régions répond à une demande des exposants ?

Indéniablement. Il répond en tous cas à des logiques propres à chaque société. Il y a celles qui n’ont pas de force de vente suffisante pour couvrir l’ensemble du territoire et profitent donc d’événements comme inCOM pour mener une action commerciale spécifique. Celles pour qui exposer dans une région donnée permet de se faire connaître localement lorsqu’elles n’y sont pas présentes. Enfin, il y a les locales de l’étape qui profitent du salon pour, à domicile, montrer leur implantation et savoir-faire. Dans chaque situation inCOM répond à un besoin identifié de développement des entreprises concernées.

Quels visiteurs?

Nous attendons sur le salon les imprimeurs numériques, sérigraphes, enseignistes, signaléticiens, agences de communication et graphistes de la région Grand Ouest. La ville de Rennes a été choisie car elle est au cœur d’une région très dynamique dans ces métiers. Exposer à Rennes, c’est se donner la possibilité de recevoir des professionnels de la Communication Visuelle de Bretagne, des Pays de Loire, de la Basse Normandie, du Centre. Le vivier est important, les exposants inscrits l’ont bien compris.

Que pourront voir les visiteurs sur le salon ?

Les marques de systèmes d’impression numérique, Mimaki, HP, Roland, SwissQprint, Mutoh… les supports d’impression, les matériels de finition, les encres, les machines à broder, à graver, les fraiseuses… L’utilisateur y trouvera une source d’information riche pour son activité, et les prescripteurs y trouveront une source d’inspiration utile pour leurs projets de communication.

Je n’oublie pas les décorateurs, qui voient d’un œil de plus en plus averti les possibilités de décorationintérieure et extérieure des vinyls existants.